lundi, décembre 31, 2007

Un ptit tube de temps en temps

Je sais on est en pleine vague Tecktonico-marketing et c'est pas loin de ressembler à un titre dance, mais moi je le kiffe bien ce morceau.

Aller en before avant la fiesta de ce soir : Blink - John Dahlback

lundi, décembre 24, 2007

Judith, boxeuse

Elle est arrivée un peu cabossée par l'acier
Mais malgré son oeil a demi-fermé
Elle ne lâchera pas la partie.

Car Judith c'est Rocky.


mardi, décembre 18, 2007

Scout


Elle était hier soir à Paris.
C'est steph qui me l'avait fait écouter y a un peu plus d'un an. Depuis elle s'est fait une place à coups de batterie rêche et d'une guitare agressive qui masque la fragilité de l'écriture. Produite par Albini, elle faisait beaucoup penser à PJ. Mais le dernier album la voit remiser un peu la référence pour un trip plus triste mais plus perso. A mi-chemin entre Cat Power et PJ Harvey, en moins sophistiqué, j'aime beaucoup.






lundi, décembre 03, 2007

Wake Up

Je croyais pas que ça arriverait et pourtant : Rage est de retour. Quelques concerts aux US (dont une manif lors d'une grève - cf photo), une tournée au Japon et en Australie.
Alors cash attraction ou vrai retour à la source, sur scène, comme ils le déclarent ? On verra bien.

En tout cas sur cette petite vidéo, ils ont pas trop perdu en vieillissant et Zach de la Rocha a toujours ses petits speechs politiques.

Moi je dis ça le fait et je vais guetter la tournée européenne - normalement à l'été 2008 (et pas rater le concert comme je l'ai fait pour Queenadreena ou High Tone le mois dernier...).


video

dimanche, décembre 02, 2007

Shellac met fin à la radio


Il est sorti avant l'été, mais j'ai pas pris trop le temps d'en parler.

En même temps avec Shellac, un album tous les 5 ans quasiment, ça laisse de la marge pour commenter.

A la première écoute on a vraiment l'impression qu'Albini s'intéresse plus au son qu'à faire des chansons. Un truc chaud et brut, pas vraiment propre qui percute bien. Le son Shellac qu'on retrouve sur tous leurs albums. Franck dit que sur Excellent Italian Greyhound il y a plus de pains qu'à l'habitude, moins de "tubes".

Pourtant le 1er morceau, The end of radio, est un monument. Un truc poignant, qui lève le poil, "when the last watt leaves the transmeter". Des morceaux comme ça, qui tiennent sur deux accords et en même temps peuvent durer 10 minutes, il n'y en a pas beaucoup. Rien que pour ce titre l'album vaut le coup. Les autres chansons n'ont pas cette force mais il y a quand même de très bonnes choses. Pour ceux évidemment qui aiment un rock dénudé, décharné. Celui des premiers déchirements de PJ Harvey. De toutes façons Albini rules : il a quand même produit Surfer Rosa, In Utero et Rid Of Me.

A découvrir sur ce live enregistré cette année (nous on les a vu à Genève au mois de mai 2007) : Albini est sur la droite de la scène au chant, éclipsé par le jeu de batterie délirant de Todd Trainer.

samedi, décembre 01, 2007

La trame du prochain mix

Je progresse dans ma maîtrise de Last FM.
Une petite sélection de trucs que j'écoute en ce moment. Et dont quelques uns seront sur l'éklektik. N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires.